Les Maux de Pandore

Une exception française

de Romain Pascal

  2 Commentaires  

Les Maux de Pandore

Une série de crimes sordides ensanglante plusieurs départements de l’Est de la France. Des soldats sont assassinés par un tueur au comportement psychotique déstabilisant. Chargée de l’enquête, la gendarmerie nationale engage des moyens inédits dans une traque macabre et impitoyable. Pourtant, rien ne la ...

En lire plus

Une série de crimes sordides ensanglante plusieurs départements de l’Est de la France. Des soldats sont assassinés par un tueur au comportement psychotique déstabilisant. Chargée de l’enquête, la gendarmerie nationale engage des moyens inédits dans une traque macabre et impitoyable. Pourtant, rien ne la préparait à affronter une telle exception dans l’histoire criminelle française.
Entre erreur judiciaire et envers du décor, le lieutenant Thierry Massilon et Ayala la journaliste devront plonger dans les tréfonds de leur âme et se confronter aux pires des déviances.
Un thriller psychologique haletant qui mélange les sentiments humains et bouleverse tous les repères.

(−) Réduire

2 Commentaires

Publié par laurent-barrier : le 17/09/2019

J'attendais avec impatience la sortie, première fois de ma vie que je prends une version numérique, car je n'ai pas pu attendre la version papier, que je prendrai aussi quand elle sera disponible. C'est pour moi, amateur de polars, le type de livre qu'on ne lâche pas tant qu'on ne l'a pas fini. Je ne connais pas tout les arcanes réels de la Gendarmerie, mais le peu que j'en connais, on est il me semble dans quelque chose de réaliste, la profession de l'auteur n'y est pas pour rien. Seul bémol: c'est une trilogie, et il va falloir patienter pour le tome suivant...

Publié par jean-ducreux : le 05/02/2020

★★★★★ Jean Ducreux recommande : Une Exception Française, de l’excellent Romain Pascal, est un polar à l’américaine- à la Harlan Coben -qui ménage ses effets et tient le lecteur en haleine jusqu’au bout. Voilà l’exemple type d’un tourneur de pages, comme on dit outre-Atlantique. L’entrée en matière est un coup de poing, tant les meurtres relatés par l’auteur sont des parangons de sauvagerie et de bestialité, comme chez Grangé. Il y a quelque chose de viscéral dans les actes du perpétrateur et son modus operandi. Détail notable : les victimes du tueur sont des militaires. Romain Pascal écrit vite et bien, non sans avoir concocté une structure narrative complexe, comme je les aime. La plume virevolte, entraînant le lecteur à sa suite dans un dédale de crimes et de faits et gestes délictueux qui auront finalement une seule origine. Une belle surprise en soi. De loin en loin le sexe interrompt les recherches, en contrepoint du sang, dans un corps-à-corps pulsionnel toujours cru et concordant. Quand les ébats ne le sont pas (concordants), ils agissent comme d’irrémédiables pousse-au-meurtre, d’une violence exceptionnelle. Ce premier roman d’un vrai gendarme est une réussite. Il s’annonce comme le premier volet d’une série de textes mettant en scène le lieutenant Thierry Massilon et Ayala la journaliste. Bienvenue au club, mon colonel ! Votre présence y est appréciée.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.