Le Couloir

de Sylvaine Arrivé

  11 Commentaires  

Le Couloir

À la fin des années 70, Jérôme et Quentin se rencontrent au lycée et se lient d'amitié. Un peu plus tard, devenus étudiants à Paris, ils sont amenés à partager un appartement avec une troisième colocataire, Millie, étudiante aux Beaux-Arts. Leur vie à trois s'organise dans l'appartement où un couloi ...

En lire plus

À la fin des années 70, Jérôme et Quentin se rencontrent au lycée et se lient d'amitié. Un peu plus tard, devenus étudiants à Paris, ils sont amenés à partager un appartement avec une troisième colocataire, Millie, étudiante aux Beaux-Arts. Leur vie à trois s'organise dans l'appartement où un couloir condamné est objet de leur fascination et inépuisable source d'inspiration littéraire...
Jouant sur les enchâssements de récits, grave et drôle à la fois, Le Couloir est une histoire d'amitié, d'amour et de mort et donne à rêver sur l'imagination et la création romanesque.

(−) Réduire
11 Commentaires

Publié par thereselechat : le 19/03/2020

J'aime beaucoup le couloir et aussi les autres livres que Sylvaine Arrivé a écrit. Elle a un style à part, et joue merveilleusement entre la joie le bonheur et la tragédie.

Publié par marie-samsoen : le 24/03/2020

Un super roman,bien écrit qui peut plaire a tout le monde et dans cette période de confinement un livre à télécharger est une bonne idée.... J'avais déjà lu le livre précédent "les voyageurs de l'été" maintenant j'attends le suivant.... une belle histoire d'amitié....comme on les aime....

Publié par didier-contant : le 29/03/2020

lecture rafraîchissante et passionnante

Publié par brigitte-francois : le 31/03/2020

Avec brio, Sylvaine Arrivé nous entraine dans le tourbillon de la vie de trois jeunes gens à l'aube de leur passage dans la vie adulte. On s'éprend de leur jeunesse et de leur belle amitié, on est ému par leurs déconvenues amoureuses, leurs rêves, leurs peurs, leurs désirs. On se laisse avec plaisir balloté entre récit, rêves, souvenirs, projections. Entre légèreté et gravité, entre humour et tragédie. Pousseront-ils la porte de ce couloir, objet de tous les fantasmes ? Et que nous réserve la vie en dehors de la certitude que nous allons tous mourir, comme le claironne à tout-va le mélancolique Jérôme ? Un livre dont on ressort bien vivant et ragaillardi.

Publié par leo-proudon : le 13/04/2020

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman, c’est son parfum de nostalgie : pour les vieux comme moi, nés à l’extrême fin des années 50 ou à la rigueur au tout début des années 60, Le Couloir nous transporte au temps de notre jeunesse. Mes années d’étude à Paris, à l’articulation des années 70 et 80, je les ai retrouvées là, dans leur fraîcheur. Et même si l’histoire se déroule essentiellement dans l’appartement, on y entend quelque chose de la « rumeur du monde » de cette époque. Un roman pour les vieux alors ? Oui, mais pour les jeunes aussi. Parce que l’ardeur des sentiments d’amitié et d’amour qui y éclate entre les trois héros est intemporelle… Un roman à remettre entre toutes les mains !

Publié par georges-kambouroglou : le 13/04/2020

Le Couloir, un roman idéal en période de confinement ! Parce que c’est un huis clos, quasiment : il raconte la cohabitation de trois étudiants dans un appartement parisien pas très pratique, vu que les trois chambres y sont en enfilade… Il faut donc des règles strictes de vie commune, un modus vivendi très rigoureux. Et c’est justement cette organisation au départ contraignante qui rapproche les trois jeunes gens et développe entre eux la magnifique amitié qui constitue selon moi le thème central de roman triste et jubilatoire à la fois. Un indispensable vade-mecum pour la vie en colocation !

Publié par lucie-foucault : le 15/04/2020

Ce roman m’a fait beaucoup rire, et pleurer aussi. Oui, j’ai pleuré à la fin, vous comprendrez pourquoi. Et c’est cela que j’aime, ce mélange d’humour et d’émotion, de joie et de tristesse, de fantaisie et de gravité. Et là, ça marche très bien parce qu’on s’attache fort au trio d’étudiants, Jérôme, Millie et Quentin. Par la magie de l’écriture, on se met à vivre avec eux : on entre dans leur appartement, on aime leurs relations et leurs façons de vivre, leurs échanges et leurs rituels et, comme eux, on se laisse intriguer et fasciner par le mystère du couloir condamné. Je ne le dévoilerai pas ! lisez-le !

Publié par celine-detouche : le 27/04/2020

Parmi les très nombreuses qualités de ce Couloir que je recommande à tous, j’en retiendrai deux qui font de ce texte un roman atypique et, à mes yeux, d’autant meilleur : - D’abord c’est un roman qui ne démontre rien. Qui ne donne ni thèse, ni leçon. Qui ne prend pas position. Qui ne s’inscrit même pas dans une de ces thématiques sociales ou « sociétales » qui ont tendance à submerger – et à noyer- la production romanesque actuelle. Le Couloir a quelque chose de délicieusement et subversivement gratuit ! Et non moins grave, d’ailleurs : c’est juste une histoire d’amitié, d’amour et de mort… - Et puis, il est terriblement bien écrit ! Sans concession à la facilité, sans prétention non plus. Du rythme, du vocabulaire, des registres variés, du dialogue vif, des phrases qui n’hésitent pas à être longues quelquefois… On en redemande !

Publié par cecile-francfort : le 30/04/2020

Excellent livre ! J'ai tout adoré : les personnages et leurs coutumes, l'appartement, sa bizarrerie et son caractère chaleureux, le ton de ce roman, qui est si bien écrit. Drôle parfois, triste à d'autres moments, émouvant toujours. Et à chaque instant, le mot juste, le rythme parfait... On a envie de partager le quotidien de ces trois étudiants et avec eux de résoudre le mystère du couloir. C'est un roman sur l'amitié et sur la jeunesse, mais aussi sur l'écriture, sur Paris, sur la mort. Il faut, sans plus attendre, s'engouffrer dans ce magnifique Couloir !

Publié par francoise-liberty : le 16/05/2020

Très belle écriture ! Une histoire dont on garde le souvenir longtemps !

Publié par lucie-grimaud : le 23/05/2020

J’ai adoré, merci beaucoup !

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.