La Puissance des illusions

de Valerie Paparemborde

  1 Commentaires  

La Puissance des illusions

Jusqu’où peut-on aller trop loin ?

Ce thriller psychologique dans l’Allemagne de la république de Weimar et le Paris des Années folles raconte les destins croisés d’un couple confronté à la montée du nazisme et de médecins aveuglés par leurs ambitions au moment où se propage la pratique de l’eugénisme ...

En lire plus

Jusqu’où peut-on aller trop loin ?

Ce thriller psychologique dans l’Allemagne de la république de Weimar et le Paris des Années folles raconte les destins croisés d’un couple confronté à la montée du nazisme et de médecins aveuglés par leurs ambitions au moment où se propage la pratique de l’eugénisme et de l’hygiène raciale.

Lorsque Lotte Sandberg rencontre l’athlète français Thomas Lagache dans un cabaret berlinois, ils vont vivre une passion immédiate et tumultueuse, tiraillée entre aspirations personnelles et idéaux politiques, qui bouleversera leurs certitudes et leurs vies.

Quels secrets cache le docteur Rathenald derrière les murs de la Victors Haus ? Les deux enfants, Jason et Hans, pris au piège de la lutte entre partisans et opposants à l’hygiène raciale, en sont très certainement la clé.

Leurs parcours nous entraînent des années vingt jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale et illustrent la puissance des illusions qui peut à tout moment faire basculer un destin.

Un roman dans la lignée de la trilogie du Siècle de Ken Follett.

Née à Paris, Valérie PAPAREMBORDE a fait des études de droit, du journalisme et de la publicité avant d’écrire ce premier roman.

(−) Réduire

1 Commentaire

Publié par christine-ozio : le 24/11/2018

Très bien documenté, riche en anecdotes de toutes sortes, ce premier roman est une reelle surprise. Le ton est alerte, elegant. A travers des personnages attachants et profondément humains qui découvrent les travers d’une Allemagne carrément inhumaine, on se balade de Berlin à Paris avec la même curiosité de côtoyer ceux qui ont compté dans l’Histoire. L’accent mis sur les derives du nazisme est grave, il montre l’inacceptable, histoire de souligner en lettres de sang jusqu'où peut mener la puissance des illusions. A lire sans hésiter!

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez nous sur les réseaux sociaux.