Il est parti pour l’édition – De Librinova aux éditions Préludes, l’aventure d’auteur de Patrick Lecomte

Il y a des livres qu’on n’oublie pas. Le premier livre qu’on lit seul, le premier livre qui vous fait vous réveiller la nuit pour lire… et le premier coup de cœur pour un manuscrit quand on est (auto)-éditeur. Wilma et Akka, devenu désormais Elles sont parties pour le Nord, fait partie de cette catégorie. Premier livre auto-édité puis repéré et représenté en tant qu’agent par Librinova, il fait partie de ceux que nous n’oublierons pas et, alors qu’il sort aujourd’hui mercredi 9 mars en librairie, nous espérons que les lecteurs auront autant de plaisir que nous à suivre Wilma. Récit d’une belle aventure d’auto-édition et d’édition.

 

La première pépite de l’autoédition repérée par Librinova !

Nous sommes le 3 août 2014, au cœur de l’été, quand un manuscrit venu du grand Nord arrive chez Librinova ! Intitulé au départ Akka d’Aransas et signé Venia Owlman, le récit se déroule au Canada, au début du 20ème siècle et raconte la destinée de Wilma, fille d’un trappeur qui se passionne pour les grues blanches, une espèce d’oiseaux en voie de disparition et en fait le combat de sa vie. Laure n’est pas encore en vacances, elle commence à lire le roman… et n’arrive plus à s’en détacher. Totalement séduite par l’atmosphère qui s’en dégage, les descriptions du wild enneigé et ce personnage de femme courageuse et engagée, elle m’appelle pour m’annoncer « J’ai trouvé une pépite !« .  Elle ne croit pas si bien dire…

Wilma_Akka_Owlman_HD.jpgSéduites par ce récit, nous contactons son auteur afin de l’accompagner au mieux et de donner toutes ses chances au livre. Et ça commence par un changement de titre ! Après une longue réflexion (et des idées plus ou moins bonnes, de La danse des grues blanches d’Aransas à Les grues blanches reviennent toujours au printemps en passant par Wilma et les grues…), nous optons en accord avec l’auteur, pour un simple Wilma et Akka. Mi-août, le livre est publié dans sa version numérique. En parallèle, convaincues du potentiel de cet ouvrage, nous réfléchissons à un éditeur susceptible de le publier… et une idée s’impose rapidement. Mais avant de nous lancer, il faut en discuter avec l’auteur et savoir s’il est partant pour franchir le pas et tenter le passage à l’édition traditionnelle.

 

Un auteur talentueux… et surprenant !

Ça tombe bien : Venia Owlman est de passage à Paris début septembre ! Ravies de cette coincidence, nous donnons rendez-vous à celle que nous imaginons comme une mère de famille québécoise dans un café. Je vous passe le moment où, un quart d’heure après l’heure prévue et après être allées interroger plusieurs jeunes femmes pour leur demander « êtes-vous Venia Owlman ?« , nous réalisons que nous sommes dans le mauvais café et partons en courant jusqu’au véritable lieu de rendez-vous… Essoufflées et échevelées, nous arrivons en trombe dans le « bon » café et demandons au serveur « Est-ce qu’il y a une femme seule qui attend depuis un quart d’heure ?« … Un homme assis à une table se lève alors et s’approche de nous : « Vous cherchez Venia Owlman ? C’est moi !« .

 

Nous venons de faire la rencontre de Patrick Lecomte et il n’est pas peu fier de son effet ! Il nous raconte alors son incroyable histoire. Un jour, l’idée de l’histoire de Wilma lui traverse l’esprit. Il la note sur un bout de papier qu’il garde des années sans aller plus loin. Mais cette idée reste dans un coin de sa tête. Puis sa carrière l’amène à faire de nombreux allers-retours Nantes-Paris (il est nantais) et il décide que le moment est venu de se lancer. Pendant tous ses trajets en TGV, il s’évade vers les plaines et les montagnes canadiennes et écrit. Wilma et Akka prennent vie sous son clavier.

 

Quelques mois de travail plus tard, il fait lire le manuscrit à sa famille… Puis le range dans un tiroir. Mais sa fille Louise n’est pas de cet avis ! Ce roman l’a emballée, elle veut qu’il vive. Coup de chance, elle est en stage dans l’agence de communication Alphacoms qui gère les relations presse d’une jeune start-up appelée … Librinova. La boucle est (presque) bouclée ! Louise convainc son père de publier son livre sur le site. Ce que ce grand pudique accepte de faire, à condition que ce soit sous pseudonyme. Et comme il est aussi féministe, il choisit un nom de femme. Son objectif : montrer qu’on lit avec un biais, en fonction du sexe de l’auteur. Et il n’a pas tort : nous nous étions empressées, sitôt le manuscrit reçu, de qualifier l’écriture de « féminine » !

 

Un livre coup de coeur pour son éditrice

Cette incroyable rencontre avec Patrick nous conforte dans notre envie de l’aider à trouver un éditeur. Depuis quelque temps déjà, un nom nous trotte dans la tête : Véronique Cardi. A la tête du Livre de poche, elle a créé il y a peu les éditions Préludes et cherche de nouveaux talents. Véronique aime les romans d’évasion (ce n’est pas pour rien qu’elle a créé auparavant la maison Les Escales) et nous sommes convaincues que le roman pourrait lui plaire. Nous lui envoyons un vendredi soir. Le lundi matin, la sentence tombe « J’adore, je le prends« . A son tour, elle a un coup de cœur pour ce récit « atmosphérique », son héroïne, ses descriptions de paysages somptueux.

 

ELles sont parties pour le nordAu Salon du Livre 2015, nous présentons Véronique et Patrick et une nouvelle aventure commence. L’auteur travaille plusieurs mois sur le texte avec son éditrice, Carole : il faut l’étoffer, développer certains passages et personnages. Il se prend au jeu et se penche de nouveau sur ce texte qu’il connaît par cœur pour lui apporter plus d’ampleur, un nouveau souffle. En septembre, nous découvrons la nouvelle couverture et le nouveau titre du livre : Elles sont parties pour le Nord. Les deux reflètent parfaitement la douceur et la poésie qui se dégagent du roman.

 

Aujourd’hui, 9 mars 2016, nous sommes très heureuses et fières de vous annoncer la sortie de Elles sont parties pour le Nord en librairie. L’histoire de ce livre est une histoire de coups de cœur et, Patrick Lecomte aime à le rappeler, de femmes. Je vous invite donc, au nom de Louise, Véronique, Carole, Laure et moi-même, à partir à la rencontre de Wilma et Akka. Nul doute que vous apprécierez le voyage !

 

CdHBIv3WIAEWe2x

 

Pour en savoir plus sur le livre, quelques chroniques de blogs :

http://the-fab-blog.blogspot.fr/2016/02/mon-avis-sur-elles-sont-parties-pour-le.html

https://breveslitteraires.wordpress.com/2016/02/26/elles-sont-parties-pour-le-nord-de-patrick-lecomte/

https://lesbilletsdefanny.wordpress.com/2016/03/09/elles-sont-parties-pour-le-nord-patrick-lecomte/

http://delcyfaro.blogspot.fr/2016/02/elles-sont-parties-pour-le-nord-patrick.html

 

À lire aussi :

Une journée avec Andrea, agent littéraire chez Librinova

Comment se faire connaître en tant qu’auteur autoédité ?

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !