De l’auto-édition d’un livre chez Librinova à l’édition chez Michel Lafon, l’extraordinaire aventure de Carène Ponte

 

Est-il possible d’être publié quand on est un auteur auto-édité ? La réponse est oui, en témoigne le parcours de Carène Ponte, auteure Librinova qui a la chance aujourd’hui de voir son livre en librairie !

 

Carène Ponte, auteure auto-édité sort un livre en librairie

Nous sommes aujourd’hui le 9 juin 2016, et j’en connais une qui n’a pas dû beaucoup dormir cette nuit… Une qui doit déjà être devant sa librairie habituelle, avant même que le rideau soit levé. Une qui doit vouloir être la première à se précipiter à l’intérieur et le voir, enfin, en vrai, sur une table : son livre publié. J’en connais une qui a dû se coucher morte de peur hier soir, à l’idée que personne n’achète son livre (improbable), que les lecteurs ne l’aiment pas (impossible), voire que tout le stock brûle et qu’aucun livre ne soit envoyé aux libraires. Elle s’est sûrement couchée pleine d’espoir aussi, rêvant de croiser des lecteurs avec son livre entre les mains cet été, sur la plage, de recevoir des messages de lecteurs heureux, touchés par son roman, de continuer sur sa lancée et de publier encore des dizaines de livres.

Carène, je te le dis (et même je te l’écris sur ce blog) : tout va bien se passer ! Tu es une auteure formidable, ton livre l’est tout autant, tu es entourée d’un éditeur au top, d’agents formidables (qui a dit que l’auteure de l’article ne pouvait pas se lancer des fleurs ?) et de beaucoup d’amis : ça ne pourrait pas aller mieux !

Comme celles de Marilyse et Patrick avant toi, ton histoire est très importante pour nous, chez Librinova. Elle est la concrétisation de ce que nous avions rêvé de créer : une entreprise dans laquelle les auteurs seraient bien et qui leur permettrait de prendre leur envol. Chers lecteurs, auteurs et futurs auteurs auto-édités chez Librinova, découvrez la très belle histoire de Carène et son roman Un merci de trop qui, faut-il le rappeler, sort aujourd’hui aux éditions Michel Lafon.

 

Quand un concours d’écriture permet la découverte d’une auteure de talent…

 

En juin 2014, Librinova existe depuis 3 mois à peine et nous organisons notre premier concours de nouvelles sur le thème « Une femme exceptionnelle » avec le blog Tout à l’ego. Une nouvelle sort clairement du lot, Trois femmes, de Carène Ponte. Publiée dans un recueil, avec d’autres nouvelles de Carène, Trois femmes reste à ce jour le record de ventes de livres Librinova, avec plus de 5000 exemplaires écoulés. On y trouve déjà les thèmes chers à Carène : les femmes avec leurs forces, leurs fragilités et leur singularité, l’amitié et, bien sûr, l’amour. Son style, mélange d’humour et d’émotion est lui aussi déjà présent, et c’est lui qui nous séduit… Nous ne le savons pas encore mais ce n’est que le début.

 

Un succès fulgurant d’auto-édition

Quelques mois seulement après sa publication, Trois femmes dépasse les 1000 puis les 2000 exemplaires vendus ! Nous commençons à connaître Carène et nous en avons convenu : nous ne pouvons pas la représenter en tant qu’agent pour un recueil de nouvelles, c’est un genre difficile à publier. Elle doit écrire un roman. Objectif : le Salon du livre 2015. Carène repart d’une série de nouvelles publiées sur son blog Des mots et moi centrées autour d’un personnage, Juliette, et décide de les étoffer pour en faire Un merci de trop. Quand nous recevons le manuscrit, aucun doute : il ressemble à Carène. On y retrouve sa plume, son humour et sa tendresse pour ses personnages. Après quelques allers-retours et corrections, le roman paraît chez Librinova le 16 mars 2015.

Nous le voyons démarrer sa vie, les premiers commentaires sont bons… Nous proposons alors le livre à Amazon pour une vente flash et le 17 juin. Tout s’emballe : plus de 700 ventes en une journée. Par la suite, plus rien n’arrête Juliette qui continue son ascension fulgurante dans le top de ventes. Les commentaires sont excellents, les lecteurs séduits. Merci à eux, sans qui les auteurs et leurs livres ne seraient rien.

Juin 2015 : Un merci de trop entre dans le Top d’Amazon

 

La rencontre avec les éditions Michel Lafon grâce à l’agent littéraire Librinova…

Librinova est désormais l’agent littéraire de Carène et représente Un merci de trop auprès des éditeurs. Nous nous lançons dans notre nouvelle mission : trouver la maison d’édition qui correspondra à Carène. C’est alors que Laure rencontre Elsa Lafon, directrice de la maison du même nom, et Florian Lafani. Tout se joue en une seconde : « Vous avez un livre pour moi ? », « J’en ai un qui vous plaira sans aucun doute, il s’appelle Un merci de trop », « J’adore ! ». En un pitch, Laure convint Elsa (Laure est une personne très convaincante). Le livre part en lecture. Quelques semaines plus tard, nous retrouvons Carène à Neuilly pour une rencontre avec l’éditrice, Cécile. Est-elle prête à retravailler le livre ? Bien sûr, elle n’attend que ça !
Nous signons le contrat d’édition chez Michel Lafon et à ce moment, juin nous paraît loin…

7 décembre 2015, Carène Ponte et son agent Laure de Librinova signent le contrat d’édition avec les éditions Michel Lafon

 

Carène, auteure auto-éditée et désormais éditée chez Michel Lafon

Quelques mois (et pas mal de travail) plus tard, nous y sommes. Aujourd’hui, Un merci de trop sort en librairie. C’est avec beaucoup de joie, et un peu de tristesse aussi, que nous l’avons dépublié de Librinova pour qu’il aille vivre sa nouvelle vie.

Notre dernier merci, il est bien sûr pour toi Carène. Merci pour ton enthousiasme, ta gentillesse, ton implication, ta bonne humeur, ton humour, pour tous ces moments passés ensemble, des ateliers du Salon du livre à la signature de ton contrat. Merci de nous avoir confié ton premier roman, puis de nous avoir fait confiance pour lire ton second. Merci de nous avoir fait rêver ! Merci et surtout bravo : Nous te souhaitons une belle et longue carrière d’auteur !

Carène, notre étoile Librinova au Salon du livre 2016

 

Pour aller plus loin :

Une journée avec Andrea, agent littéraire chez Librinova

Comment se faire connaître en tant qu’auteur autoédité ?

Participer à un concours d’écriture, la clé du succès ? 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !