Prix littéraire Librinova : portrait de Denis Faïck, membre du jury

Souvenez-vous, en février dernier, lors de l’annonce des résultats du prix des étoiles 2016 organisé par Librinova, nous vous présentions un ouvrage coup de cœur : La belle histoire d’une jeune femme qui avait le canon d’un fusil dans la bouche. À l’occasion du lancement de l’édition 2017 de notre prix littéraire, nous sommes très heureux de vous présenter son auteur : Denis Faïck. Grâce au contrat d’agent qu’il a remporté dans le cadre de ce prix, il a depuis signé un contrat d’édition avec la maison d’édition Fleuve et son ouvrage sortira au début de l’année 2018. Rencontre avec celui qui a accepté d’être membre de notre jury cette année :

 

 

Comment êtes-vous devenu auteur et depuis quand écrivez-vous ?

Je ne sais pas. Je ne veux pas le savoir. Cela est et c’est ainsi. Ce qui m’intéresse n’est pas depuis quand j’écris mais ce que je suis en train d’écrire…

 

Quel mot vous définit le mieux ?

Philosophie

 

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Un aphorisme, une trace, un passage, une imprégnation d’un lieu, une lecture, un titre, une longue chevelure, une heure de la journée…

 

Quand et comment vous est venue l’idée d’écrire votre livre La belle histoire d’une jeune femme qui avait le canon d’un fusil dans la bouche ?

L’idée m’est venue un soir, je ne sais plus quand exactement. J’étais en train de regarder un film et, lors d’une scène très courte durant une fête, un homme entre dans une cuisine, une femme est là, seule, attablée, le regard triste, un peu ronde, le corps esseulé. L’homme y reste un instant pour faire je ne sais quoi puis repart. Or rien n’est vraiment dit sur cette femme, elle disparaît de l’histoire. J’ai voulu alors en créer une. Je l’ai vue quelques instants et elle m’a marqué alors que je ne me rappelle même plus du titre du film.

 

Pouvez-vous me parler de votre expérience avec Librinova ?

Une écoute, une réponse, un sentiment donné d’être là, en direct, avec quelqu’un qui vous porte une attention…

 

Avez-vous un prochain livre en tête ?

Oui, mais ce qui est en train de naître doit rester dans l’intimité. Le partage, c’est après.

 

 

Portrait Chinois

 

Si vous étiez un écrivain célèbre, vous seriez :

 Celui qui écrira le grand livre à venir.

 

Si vous étiez le personnage d’un roman, vous seriez : 

 Personne. Dans un livre qui s’appellerait « Personne ». En étant personne, on peut tout être.

 

Si vous écriviez vos mémoires, le titre en serait : 

 « Ici et maintenant ».

 

Si vos livres étaient adaptés au cinéma, quel acteur voudriez-vous pour jouer le rôle de vos personnages ? 

Des inconnus. Des actrices, des acteurs, des comédiennes et comédiens de talent qui attendent un rôle, leur rôle, en fredonnant « La Bohême » d’Aznavour.

 

Si vous organisiez un dîner exceptionnel, qui seraient vos invités idéaux ?

Des gens qui laisseraient leur identité à la porte, des gens qui n’ont rien à prouver, des gens qui n’ont rien à mettre en avant pour masquer leurs failles. Des gens, juste des personnes qui parlent, qui boivent, qui mangent, qui écoutent, qui parlent, qui ne jugent pas, qui regardent…

 

 

Pour aller plus loin :

 

Découvrez le programme d’agent littéraire de Librinova

 Prix des Étoiles Librinova : ce qu’il ne faut pas oublier avant de publier votre livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !