Salaire d’écrivain : combien gagne un auteur?

Le classement Forbes des 10 écrivains les mieux payés en 2017 livre des chiffres ahurissants : J.K Rowling caracole en tête avec 95 millions de dollars engrangés cette année, suivie de près par James Patterson avec 87 millions de dollars de revenus. De quoi faire rêver nombre d’auteurs en herbe qui envisagent de vivre un jour de leur plume.
Mais combien gagne un auteur réellement ? L’autoédition est-elle un moyen de gagner plus ? Examinons ensemble le salaire de l’écrivain en 2017.

 

Salaire d’auteur : quelle rémunération espérer lorsque l’on est édité ?

Première parution ou best-seller international : combien gagne un écrivain qui publie par le biais d’une maison d’édition ?

Les salaires des écrivains dans l’édition : des revenus globalement faibles

Un auteur publié par une maison d’édition touche entre 6 et 14 % de droits en fonction du genre de son livre et du nombre d’exemplaires vendus.
Sur un livre grand format vendu 20 € TTC, l’auteur touche donc entre 1,14 € et 2,65 €/vente. C’est peu me direz-vous. Certes, à cela s’ajoute un « avaloir », somme déterminée à la signature du contrat (versée en partie à la signature et en partie à la parution) qui revient à l’auteur en tout état de cause. Toutefois, pour un premier roman, cette avance dépasse rarement les 2000 €. Pas de quoi démissionner pour vous consacrer entièrement à l’écriture donc !

 

Les auteurs internationaux mieux payés… grâce aux agents ?

Si les auteurs de best-sellers comme James Patterson ou peuvent vivre confortablement de leur plume, il faut souligner que pas un seul auteur français ne figure dans le palmarès des auteurs les mieux payés du monde. D’après le rapport du Ministère de la Culture sur la situation économique et sociale des auteurs du livre, sur 101 000 auteurs du livre en 2013, seulement 12 000 écrivains ont un salaire annuel de plus de 8000€, et seulement 1600 ont des revenus supérieurs à 3 fois le SMIC.

Le rapport souligne que les auteurs français ne recourant pas à des agents littéraires en règle générale, cela peut expliquer la faiblesse des avaloirs négociés, notamment par rapport à leurs homologues anglo-saxons. Mais globalement, les auteurs sont une majorité à estimer que leurs revenus sont en baisse. Pour subvenir à leurs besoins, 67% des auteurs français exercent un autre métier que leur activité d’écriture toujours selon le rapport du ministère de la Culture. La solution pour augmenter leurs revenus serait-elle l’autoédition ?

 

Combien gagne un auteur autoédité ? Coûts et revenus

Votre salaire d’auteur, ce sont vos revenus nets. En auto-édition, nous parlons de revenus d’auteurs et non de droits d’auteur, car les auteurs ne cèdent pas leurs droits d’exploitation.

Chez Librinova, les revenus se calculent ainsi :
Revenus d’auteur = Prix de vente TTC – 5,5 % de TVA – commission des librairies en ligne (30% environ)
Vous toucherez donc plus ou autant de revenus avec un livre publié en auto-édition chez Librinova et vendu à 3,99€ qu’avec un livre édité vendu 20€ en librairie. Surprenant, non ?

 

L’auto-édition, combien ça coûte ?

Selon les offres, l’auto-édition est une solution au coût variable. En principe, l’auto-édition numérique permet de vous publier à moindre frais par rapport au papier.
Attention, les solutions d’auto-édition qui se disent gratuites ne font pas payer de forfait d’entrée mais prélèvent un pourcentage sur chaque vente (20% environ) !

Par exemple, avec Librinova, un écrivain vend en moyenne 200 livres à 3,99 € TTC. Il touche sur chaque livre 2,65 €. Il gagne donc en moyenne 529,48 €. Si on retire les 62,50 € (la moyenne du prix de la publication), son salaire d’écrivain global s’élève à 466,98 €.

En revanche, si c’est une offre où un pourcentage est prélevé : on retire 20 % de 529,48€ (c’est-à-dire 105,90 €), l’auteur gagne 423,58 €. Moins qu’avec Librinova !

 

Rémunération des auteurs autoédités : le jackpot en cas de succès

Comme expliqué ci-dessus, le salaire d’écrivain global d’un auteur Librinova s’élève en moyenne à 466,98 €.
Mais les chiffres peuvent facilement s’envoler : en 2017, une auteure a perçu plus de 45 000€ de droits sur ses ventes. Elle peut aujourd’hui se consacrer à l’écriture…
Une autre a perçu plus de 21 000 € de droits sur les ventes de ses 6 livres auto-publiés avec Librinova et a pu signer un contrat avec un éditeur pour trois d’entre eux.

Et il ne faut pas oublier de mentionner les auteurs autoédités qui gagnaient déjà beaucoup et dont la fortune a encore augmenté avec la parution en papier. Citons par exemple E.L. James , auteur de Fifty shades of Grey qui figurent dans le top 10 des auteurs les mieux payés cette année (11 millions de dollars).

 

L’autoédition numérique est sans conteste très attractive pour les auteurs qui souhaitent arrondir leurs fins de mois !

 

Pour aller plus loin :
 Comment se faire connaître en tant qu’auteur autoédité ?

Faire corriger son livre : pourquoi et comment ?

À qui faire lire son livre avant d’essayer de le publier et pourquoi ?

6 commentaires

Publié par Yves Marmeys : le 8 novembre 2017

Bonjour
Très heureux de découvrir votre site
J’ai à ce jour une question:
– Si en ma qualité d’auto éditeur je vous confie mon fichier pour un ebook, pourrais-je faire imprimer en format papier mon manuscrit et le vendre sur d’autres sites.
Dans l’attente de vous lire, je vous adresse mes salutations.
Yves Marmeys

    Publié par librinova : le 14 novembre 2017

    Bonjour,
    Oui, vous restez propriétaire de vos droits et pouvez donc publier / imprimer votre livre (numérique ou papier) sur d’autres sites en parallèle. Vous pouvez également le soumettre à des éditeurs.
    Si vous avez plus de questions, n’hésitez pas à nous écrire à contact@librinova.com.
    Bien à vous
    L’équipe Librinova

Publié par RUIZ Joaquin : le 24 novembre 2017

J’ai déjà publié onze ouvrages auto-édités sur Amazon (format numérique et format papier) et sur FNAC-KOBO (format numérique). Puis-je les republier chez Librinova tout en gardant mon premier contrat avec ces deux plateformes ?

Publié par mulonda arthur : le 3 décembre 2017

bien sa coule avec vous

Publié par Lucie Jullien : le 1 mai 2018

Je n’ai aucune question à vous adresser, je vous simplement vous remercier pour la qualité et la précision de votre article. Je rêve aussi de devenir un grand écrivain, mais la réalité ne me rattrapera que trop vite. N’est pas artiste qui veut. Du haut de mes 15 ans, je suis un peu aveugle face à la réalité de l’écriture. Merci de m’avoir éclairée.

Publié par Balland Sylvia : le 11 juin 2018

Bonjour j’ai une question .
Comment puis je faire pour avoir un avis sur mon livre que je n’ai pas encore fini d’écrire. J’aimerait qu’une personne pro lise déjà et me donne son avis savoir ci mon livre et bon ou pas? C’est une première pour moi. Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !