Pourquoi et comment écrire un récit de voyage ?

Qui n’a jamais eu envie de partager ses aventures et anecdotes de voyage, pour le souvenir et la transmission ? Vous revenez de voyage, la tête remplie d’images, de couleurs, d’ambiances, de rencontres… Pourquoi ne pas coucher sur le papier le récit de votre périple ? Librinova vous donne ses conseils.

Pourquoi écrire un récit de voyage ?

Que vous rentriez tout juste d’un tour du monde, d’un week-end en Europe ou d’une semaine en Bretagne, si vous venez de vivre un moment marquant, c’est le moment parfait pour prendre votre plume ou votre clavier. Que ce soit simplement pour vos proches, pour tous les aventuriers en herbe ou pour tous ceux qui aiment s’évader en lisant, votre vécu peut toucher de gens et leur faire voir le monde autrement. Alors pourquoi ne pas le consigner dans un livre riche de vos expériences et le partager avec tous ?

D’autant que si on a tendance à penser que tous nos souvenirs sont bien ancrés dans notre tête, que l’on a des photos pour se remémorer tous ces moments, force est de constater qu’ils s’estompent peu à peu. Détails, noms de lieux, dates… pour ne pas se mélanger, rien ne vaut l’écriture ! Imaginez dans quelques années, le plaisir que vous aurez à vous replonger dans ces souvenirs et à les partager avec vos proches.

À lire aussi : Les écrivains voyageurs

 

Comment rédiger un récit de voyage ?

Vous avez envie de raconter votre expérience mais vous ne savez pas par où commencer ou vous avez peur que votre propos n’intéresse pas vos lecteurs ? Voici quelques pistes :

Être sincère

Que vous ayez choisi une destination très prisée ou un coin désert, votre expérience est unique et vos lecteurs attendent de vous que vous soyez le plus sincère possible. En tournant les pages de votre livre, ils s’attendent à y trouver votre ressenti, vos impressions. Comment avez-vous vécu telle ou telle expérience, qu’attendiez-vous en allant à cet endroit, pourquoi vous avez aimé, pourquoi vous avez été déçu… Ainsi, votre lecteur pourra imaginer ce qu’il aurait fait à votre place, si ça correspond à ce qu’il attend de telle expérience. Ne laissez pas de côté vos mauvais souvenirs, ce sont aussi eux qui nourrissent votre récit et qui le rendent vrai. Lorsque l’on écrit un récit de voyage, il ne faut pas hésiter à faire parler son cœur et ses émotions.

Organiser son témoignage

Comme pour tout témoignage, il est important de décider d’un fil rouge pour guider votre propos et ne pas perdre votre lecteur. N’hésitez pas à insérer un avant-propos ou un préambule dans lequel vous expliquez l’histoire de ce voyage : comment vous l’avez construit, quand vous êtes parti, ce que vous attendiez, votre ressenti global, etc.

Ensuite, pour raconter votre voyage, vous avez plusieurs possibilités :

  • suivre un ordre chronologique : vous retracez votre voyage au jour le jour, tel que vous l’avez pensé et construit. C’est la forme la plus utilisée et la plus simple.
  • choisir une logique géographique : vous pouvez aussi décider de séparer votre livre en différentes parties représentant des lieux ou régions. Cette option peut être intéressante si vous êtes resté longtemps dans un pays et que vous l’avez parcouru en entier.
  • définir un fil rouge « sociétal » : les rencontres que vous avez faites ; les différentes catégories de population ; un axe humanitaire ou écologique ; les différents moyens de transports que vous avez pris… en fonction de la nature de votre voyage, vous pouvez construire votre plan selon un angle plus social et faire passer un message qui vous tient à cœur.

N’oubliez pas d’insérer un sommaire dans votre récit pour que votre lecteur s’y retrouve en un coup d’œil.

Nourrir son récit

Votre propos est naturellement riche de toutes les expériences que vous avez vécues. Le meilleur moyen de recueillir de la matière pour votre livre reste de tenir un carnet de bord durant votre voyage, de noter au fur et à mesure vos ressentis. Dans ce cahier, vous pouvez y conserver des plans, tickets de musées, cartes de restaurants, de bars, des journaux… Tout ce qui vous fera vous replonger dans votre voyage et vous en souvenir plus facilement.

Si vous n’avez pas tenu de journal de bord, mieux vaut ne pas trop attendre après votre retour pour noter tout ce que vous avez fait. Il serait dommage d’oublier des éléments.

Pour qu’elle soit la plus vivante et la plus séduisante possible, n’hésitez pas à ponctuer votre histoire d’anecdotes, de conversations avec des locaux, de conseils voire de témoignages. Ne soyez pas avare de détails. Vous pouvez aussi ajouter des données, des chiffres sur les lieux mais attention à ne pas en faire un manuel technique.

Généralement les récits de voyage sont rédigés à la première personne ce qui permet de les rendre plus vrai. Les lecteurs auront alors l’impression d’embarquer avec vous.

Illustrer son expérience

Vous revenez probablement de ce voyage avec de nombreuses photos prises avec votre téléphone ou un appareil. Il est certain qu’un récit ponctué de quelques belles photos illustrant votre propos n’en sera que plus vivant. Attention toutefois à ne pas trop en mettre au risque de faire plutôt un album photo.

Choisissez bien vos photos : celles que vous aimez le plus, qui représentent le mieux votre expérience. Ce ne sont pas nécessairement les plus belles, ni les plus conventionnelles. Les lecteurs ne recherchent pas un guide de voyage ou un beau livre de photo mais votre expérience personnelle, votre vision de ce voyage.

N’oubliez pas d’ajouter une légende simple et claire associée à chaque photo.

Partager ses bons plans

Sans avoir pour vocation d’être un guide de voyage, c’est une bonne idée de disséminer des bons plans et des conseils pratiques au fil de votre récit. Logements, transports, restaurants, sorties, visites, randonnées… c’est l’occasion de donner votre avis sur de nombreux aspects de votre voyage et ainsi d’aider ceux qui souhaiteraient visiter les mêmes endroits.

 

Une fois ce travail achevé, il serait dommage de l’oublier dans un tiroir. Alors pourquoi ne pas auto-publier votre livre, que ce soit pour en imprimer quelques exemplaires pour vous et vos proches ou pour le faire découvrir à un grand nombre de lecteurs. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel aux services de Librinova. C’est le choix qu’ont fait de nombreux auteurs tels que l’explorateur Alban Michon, auteur de L’itinéraire d’un nomade des glaces.

 

Pour aller plus loin :

 Comment s’organiser pour écrire un livre ?

Comment améliorer son style à l’écrit : nos 8 conseils

→ Exercer sa plume en participant à un atelier d’écriture

2 commentaires

Publié par Laboureau : le 8 août 2019

Je suis un anven migrant des années 69. Je suis parti en Australie… J avais 22 ans puis Calédonie.. au plaisir

Publié par Mme Murielle. S : le 15 août 2019

Monsieur , Madame;

je viens de finir de travailler sur premier livre. Malheureusement, je ne suis pas très bonne en français. Il aura donc besoin d’être totalement revu et corrigé.
j’aurais aimais savoir s’il vous serez possible de faire ce travaille?

Merci

M.S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition