Comment rédiger la préface d’un livre ?

Comment rédiger la préface d’un livre ?
02/06/2021
Conseils d’écriture

Vous avez terminé l’écriture de votre livre et vous êtes prêt à le partager avec les lecteurs. Avez-vous pensé à la préface, ce texte qui se place parfois dans les premières pages d’un ouvrage ? Rédiger une préface peut être intéressant pour votre ouvrage. Pourquoi et comment rédiger une préface ? Explications. 

Qu’est-ce que la préface d’un livre ?

La préface d’un livre se retrouve dans les premières pages d’un ouvrage, avant le texte principal. Si elle n’est pas obligatoire, elle peut servir d’avant-propos à votre livre et donner quelques informations supplémentaires par rapport à l’intégralité du texte. Elle peut également expliquer la genèse du livre, pourquoi il a été écrit et comment l’écriture a été effectuée. D’autres auteurs utilisent la préface pour donner des conseils au lecteur avant qu’il n’entame la lecture. Enfin, cela peut être l’occasion de donner la parole à une autre personne. 

Bon à savoir

La préface est à ne pas confondre avec le préambule. Ce dernier donne un avant-goût de l’ouvrage, certes, mais il est rédigé par l’auteur lui-même, quand la préface est généralement écrite par une personne tierce. 

 

Quels genres d’ouvrages bénéficient d’une préface ?

En général, les ouvrages de non-fiction, comme les essais, les manuels ou encore les livres de philosophie ou d’histoire, notamment, ont une préface. On la retrouve également en introduction de certaines pièces de théâtre ou des grandes œuvres classiques d’auteurs reconnus. Nana d’Emile Zola, par exemple, comporte une préface qui vient replacer l’œuvre dans son contexte. Bien entendu, rien n’empêche les auteurs de romans auto-édités d’ajouter une préface à leur récit, et ce, même s’il est fictionnel. 

Qui rédige la préface d’un livre ?

La préface est souvent écrite par une personne autre que l’auteur du livre. Certains auteurs sont parfois préfacés par d’autres pairs qui viennent exprimer leur admiration à l’auteur déjà reconnu. Cela peut également être un professionnel du monde du livre, comme un agent littéraire ou un éditeur.  

Si l’ouvrage préfacé se concentre sur un secteur technique et spécifique, il est possible de faire appel à un journaliste ou un spécialiste de ce même domaine pour préfacer l’ouvrage en question. Cela permet d’appuyer l’expertise de l’auteur, avant même de débuter la lecture.  

Autre possibilité pour la rédaction d’une préface : demander à un proche (famille, ami, etc.). Même si cette personne n’a pas forcément de rapport avec le sujet ou le monde du livre, cela peut donner une perspective différente à l’ouvrage et à son auteur.  

Bon à savoir

Qui que vous choisissiez pour l’écriture de votre préface, laissez-lui carte blanche. 

 

Les conseils pour rédiger une bonne préface

Par son propos très personnel et adapté au livre qu’elle introduit, chaque préface est unique. Toutefois, il existe quelques règles simples à respecter pour rédiger une préface de qualité.  

  • Une préface est concise 

Première règle pour écrire une bonne préface : il faut rester concis. Si les pages d’introduction au livre sont trop longues, aucun lecteur ne prendra le temps de les lire. Il préférera se plonger directement dans l’histoire du livre. Allez donc à l’essentiel en trois à quatre pages maximum.  

  • Une préface ne dit pas tout 

Si une préface introduit l’auteur et le texte qui va suivre, elle ne dévoile pas toute l’histoire, au risque de gâcher le suspense. Gardez le mystère et donnez simplement envie au lecteur de découvrir ce qui va se passer dans les pages suivantes.   

 

  • Une préface est sincère 

Une préface donne le point de vue d’une personne par rapport à un auteur et à son ouvrage. Elle doit expliquer les raisons qui ont poussé le préfaceur à écrire ces quelques pages. La préface doit donc être sincère et refléter l’intérêt porté à l’ouvrage introduit.  

Bon à savoir 

Il arrive que des auteurs reconnus aient recours à d’autres auteurs pour écrire leur préface. Il arrive même que ces auteurs demandent de l’argent en échange. Si ce genre de pratique existe, il ne faut absolument pas le mentionner dans les quelques pages de la préface. 

 

Pour aller plus loin :

Témoignage, biographie : écrire pour se raconter, comment faire ? 

Que mettre dans sa biographie d’auteur ?

Pourquoi faire appel à un bêta-lecteur professionnel ?