Tout savoir sur les romans graphiques

Tout savoir sur les romans graphiques
13/10/2022
Miscellanées du livre

Le roman graphique (Graphic novel en anglais) est un type de livre dont le succès se mesure à échelle internationale. En effet, il séduit de nombreux lecteurs, qui apprécient son format et l’originalité des histoires qui vont souvent avec. Qu’est-ce qu’un roman graphique ? Quelles sont ses principales caractéristiques ? D’où vient le roman graphique ? Quels sont les romans graphiques incontournables ? Zoom sur les principales informations à connaître.

    En quelques titres:

  1. Qu’est ce-ce qu’un roman graphique ?
    1. Définition du roman graphique et caractéristiques 
    2. D’où vient le roman graphique ?
  2. Quelle est la différence entre un roman graphique et une bande dessinée ?
  3. Quels sont les romans graphiques les plus connus ? 
  4. Quels éditeurs publient des romans graphiques ?

Qu’est ce-ce qu’un roman graphique ?

Quelle définition donner au roman graphique ? Quelles sont ses origines ?

Définition du roman graphique et caractéristiques 

On peut définir le roman graphique comme la synthèse d’un roman et d’une bande dessinée, ou alors un roman mis en images sous forme de bande dessinée. Les thématiques et le ton choisis par les auteurs sont très variés. Fiction ou non, Histoire, critique sociale, humour, horreur, autobiographie, érotisme : la liberté est totale. On notera seulement que les premiers romans graphiques abordaient généralement des thématiques plus « profondes ».

Pour mieux cerner ce format, voici les principaux signes distinctifs que l’on attribue généralement au roman graphique :

  • Une pagination très importante par rapport à la bande dessinée. Elle dépasse souvent largement les 100 pages.
  • Des dimensions souvent plus petites qu’une bande dessinée traditionnelle (il n’existe pas de format unique).
  • Des thématiques généralement plus orientées vers les adultes. On les qualifiait volontiers « d’ambitieuses » lorsque le format en était à ses débuts.
  • Une histoire souvent complète, qui se finit en un seul tome ou fait l’objet d’une courte série.
  • Une plus grande liberté dans la création graphique. Il n’est pas rare que les auteurs s’affranchissent (au moins partiellement) de la traditionnelle alliance cases + bulles.

D’où vient le roman graphique ?

L’origine du terme roman graphique, ou plutôt graphic novel, serait attribuée à Kyle Richard. Il l’aurait en effet utilisé pour la première fois en 1964, dans le numéro 2 du fanzine Capa-Alpha.

Pour ce qui est de la popularisation du terme graphic novel, on l’attribue davantage à Will Eisner. En 1978, il apparaît en effet sur la couverture de son ouvrage A Contract With God and Other Tenements Stories (soit, Un pacte avec Dieu en français). Il s’agissait d’un recueil de nouvelles de 196 pages, en noir et blanc, ayant pour thème son enfance et le Bronx qui en a été le théâtre.

En utilisant le terme, Will Eisner marquait une intention : celle de se distinguer du comic et de la bande dessinée produite jusque-là, et en vogue à cette époque. L’idée était de donner l’image d’un format plus « sérieux », moins enfantin et s’adressant aux adultes. Comme pour appuyer cette idée, son roman présentait d’ailleurs des images en noir et blanc.

L’ambition de Will Eisner et d’autres auteurs s’inscrivant dans la même mouvance a porté ses fruits, et cela, probablement au-delà de leurs espérances. En effet, l’idée que les romans graphiques sont un genre à part, plus sérieux que la bande dessinée classique et les comics, est restée bien ancrée dans l’esprit d’une partie du grand public jusqu’à aujourd’hui.

Pour autant, il est difficile d’adhérer à cette idée aujourd’hui tant le paysage de la bande dessinée est vaste. Il existe aussi bien des bandes dessinées pour les enfants que des bandes dessinées que l’on pourrait qualifier de « sérieuses », pour les adultes. La longueur de l’œuvre n’est par ailleurs pas un gage absolu de sa qualité.

Quelle est la différence entre un roman graphique et une bande dessinée ?

Beaucoup de personnes se posent cette question et la réponse est la suivante : la différence entre le roman graphique et la bande dessinée est floue, voire très floue.

Les principales différences entre un roman graphique une bande dessinée seraient celles-ci :

  • Les dimensions, celles de la bande dessinée se rapprochant souvent du format A4, voire un peu plus.
  • Le nombre de pages, dont la moyenne est située autour de 48 ou 64 pages.
  • La couverture, traditionnellement en carton rigide. À l’inverse, les romans graphiques arborent, dans la majorité des cas, une couverture souple.

Comme on peut le voir, les éléments de différenciation sont assez limités !

Le saviez-vous ?

L’objet « bande dessinée » s’appelle un album.

Quels sont les romans graphiques les plus connus ? 

Certains romans graphiques ont connu un immense succès auprès de la critique et du grand public. Si le genre vous intéresse et que vous souhaitez vous plonger dans des œuvres qui ont su trouver leur public, voici quelques exemples de romans graphiques qui font office d’incontournables :

  • L’Arabe du futur, de Riad Sattouf

Cette série de romans raconte l’histoire d’un enfant ayant grandi entre la Syrie, la Libye et la France. Elle aborde notamment les dictateurs et le contexte géopolitique tendu de cette région du globe.

  • Les Ignorants, de Davodeau

Les Ignorants est un exemple de roman graphique surprenant au premier abord, puisqu’il nous propose de découvrir ce qui relie un vigneron et un auteur de bandes dessinées.

  • Maus, d’Art Spiegelman

Les romans racontent l’histoire du père de l’auteur sous le régime nazi.

  • Persepolis, de Marjane Satrapi

L’auteure nous parle de son enfance et adolescence pendant la révolution iranienne.

  • Sandman, de Neil Gaiman

Une série de romans graphiques s’inscrivant dans la catégorie fantasy. Elle a pour héros le seigneur des rêves Morpheus, qui se retrouve coincé dans le monde des humains après avoir été capturé par un groupe adepte des forces occultes.

  • La mort, de Captain Marvel

Tout est dans le titre. Le premier roman graphique publié par Marvel nous plonge dans la descente aux enfers de Captain Marvel, qui doit affronter le plus grand des super vilains : le cancer.

  • Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, d’Emil Ferris (récompensé par le Fauve d’Or d’Angoulême et le Grand Prix de la Critique en 2019)

Une pépite qui nous emmène dans les années 60, dans l’univers d’une petite fille de 10 ans qui nourrit une passion pour les monstres. À travers ses yeux, on suit son enquête sur la mort d’une voisine liée à l’Allemagne nazie.

 

Ces quelques exemples de romans graphiques sont une goutte d’eau dans l’océan de titres disponibles. Les genres sont tellement variés que vous trouverez forcément une œuvre qui vous parle.

Quels éditeurs publient des romans graphiques ?

Le roman graphique est resté un certain temps l’apanage d’éditeurs spécialisés. Les éditeurs traditionnels étaient plutôt frileux. Aujourd’hui, on constate que la plupart des grands éditeurs connus proposent aussi des romans graphiques et plus largement, des bandes dessinées.

Voici quelques noms à retenir, si vous souhaitez être publié.e ou si vous souhaitez tout simplement découvrir des œuvres :

  • Casterman ;
  • Glénat ;
  • Delcourt ;
  • Dargaud ;
  • Monsieur Toussaint Louverture ;
  • Les éditions Steinkis ;
  • Les Humanoïdes Associés ;
  • Acte Sud BD ;
  • Gallimard Bandes Dessinées ;
  • Les éditions de l’An 2 ;
  • Marabout ;
  • Albin Michel…

N’hésitez pas à effectuer des recherches dans le catalogue de vos éditeurs favoris pour trouver des romans graphiques. Il y a de fortes chances pour qu’une collection existe !

Le saviez-vous ?

Ces dernières années, de nombreux romans « classiques » sont adaptés en romans graphiques par les éditeurs. Leur objectif ? Toucher un nouveau lectorat avec des textes déjà existants. « Le Monde de Sophie », « Au bonheur des dames » et « Manon des Sources » sont par exemple sortis sous forme de romans graphiques.

D’autres œuvres à succès bien plus récentes connaissent aussi une nouvelle vie comme la saga « Millenium ».

 

Envie de découvrir de nouvelles plumes ?

Rendez-vous dans la librairie en ligne Librinova

et dénichez votre prochain coup de cœur littéraire !