Tout savoir sur le format poche

Tout savoir sur le format poche
22/06/2022
Miscellanées du livre

Longtemps boudé pour son aspect bon marché, le format poche s’est aujourd’hui imposé comme un acteur majeur du marché du livre. Un quart des livres sont vendus au format poche. À la fois plus économique pour les éditeurs comme pour les lecteurs, le livre de poche, avec son format « qui tient dans la poche » a désormais ses propres collections et vise une clientèle particulière, plus jeune et plus nomade. Découvrez dans cet article l’histoire et les subtilités du format poche.

Le format poche : qu’est-ce que c’est ?

Le « poche » désigne en fait un format particulier, de 11 x 18 cm. Techniquement, le format livre de poche permet d’imprimer jusqu’à 24 pages avec une seule feuille de papier d’imprimerie (elle est pliée 12 fois puis coupée sur les 4 côtés). Les pages sont ensuite simplement assemblées et encollées avec une couverture en carton souple.

Les grands formats, comme les livres brochés, demandent une mise en œuvre plus complexe : couture des cahiers, papier de qualité, couverture rigide… Ils sont donc plus chers à produire.

Le coût de fabrication d’un livre au format poche est donc réduit… et le prix pour le lecteur moins élevé : moins de 10 € en général, alors qu’un grand format est vendu aux alentours de 20 €. Les historiens et sociologues considèrent que le poche a largement contribué à la démocratisation culturelle, mais aussi à la bonne santé économique du secteur du livre. En effet, le format du poche rend l’objet livre moins précieux, plus accessible. On peut le lire dans le métro, le transporter dans son sac… ou dans sa poche.

De nombreux éditeurs de grands formats ont petit à petit lancé ou repris une collection poche : Folio chez Gallimard, J’ai Lu chez Flammarion, Pocket et 10/18 chez Editis, Points au Seuil, et bien sûr Le Livre de Poche détenu par Hachette et Albin Michel.

L’avantage d’une collection poche pour un éditeur

Outre l’aspect économique du coût de fabrication, le format poche a d’autres avantages, à la fois pour les éditeurs et, indirectement, pour les auteurs. C’est pourquoi les tirages en poche sont souvent plus élevés que pour les grands formats.

Bien souvent, un roman ou un livre qui s’est bien vendu en grand format bénéficie d’une réédition en format poche, en général 12 à 18 mois après, mais cela peut intervenir aussi deux ou trois ans plus tard. Le but : séduire une nouvelle clientèle grâce à deux atouts :

  • un prix d’achat plus faible, idéal pour attirer les jeunes par exemple ;
  • un format plus pratique qui va plaire aux personnes aimant lire dans les transports ou en voyage, mais qui permet aussi d’être vendu un peu partout, y compris dans les grandes surfaces alimentaires ;
  • la sortie en poche coïncide souvent avec celle du nouveau roman d’un auteur qui paraît en grand format, afin que les ventes de l’un relancent celles de l’autre.

 

L’édition d’un livre au format poche est donc souvent un excellent moyen de donner une deuxième vie au manuscrit édité une première fois chez un éditeur. Cependant, il existe également des collections uniquement au format poche, comme les romances chez Harlequin. Certains romans paraissent d’ailleurs en premier dans la collection poche, notamment dans les domaines du policier, de la science-fiction ou de la jeunesse. Les « classiques » sont aussi des incontournables des collections poche, soutenues par les programmes scolaires.

Pour l’auteur, la parution en poche est une bonne nouvelle dans le sens où cela signifie que son livre s’est bien vendu. Par ailleurs, les livres de poche demeurent plus longtemps en rayonnage dans les librairies que les grands formats. Mais le revers de la médaille réside dans des droits d’auteurs moins élevés pour le poche (évidemment, puisque le livre est vendu moins cher).

Le format poche : une histoire mouvementée

Au fait, d’où vient cette idée du format poche ?

Plusieurs versions existent et toutes ont une part de vérité. L’inventeur du format en tant que tel est Gervais Charpentier, un éditeur français qui a créé la collection Bibliothèque Charpentier en 1838. Le principe est de publier tous les classiques de la littérature française en trois ans. Hachette suit son exemple en 1853 et lance la Bibliothèque des chemins de fer. Ils sont imités par Michel Lévy en 1856. En 1905, Fayard vend ses « Livres populaires » à 65 centimes.

 

Pour concurrencer Fayard, les éditions Taillandier lancent en 1916 une collection qui porte pour la première fois le nom de « Livre de poche ». À la faveur de l’apparition de la culture de masse, les années 30 sont prolifiques pour le format poche. En 1927 naît la collection Le Masque, bien connue des amateurs de romans policiers et en 1941 les Presses universitaires de France lancent la célèbre collection « Que sais-je ? » dont l’objectif est de démocratiser le savoir autant que le livre.

En 1953, Henri Fillipachi, le patron de la Librairie générale française (LGF) rachète la marque Livre de poche à Taillandier et lance la collection Le Livre de Poche.

Un format longtemps boudé

Malgré son succès commercial, le format poche n’a pas toujours été très apprécié. Certains écrivains, à l’instar de Julien Gracq, considéraient que le poche portait préjudice à leur œuvre. Pourtant, le contenu d’un livre de poche est exactement le même qu’un grand format. Mais le poche souffre de sa couverture souple, de son papier de moins bonne qualité et de son image de « livre populaire ».

 

Aujourd’hui, ce désamour est beaucoup moins vrai : voir son livre réédité en poche est un très bon signe ! Il est possible aussi de viser directement un certain type de lectorat en optant pour une publication exclusivement en poche. Le format a même ses salons dédiés, comme Saint-Maur en poche, créé en 2009 et Lire en Poche né en 2005. La majorité de la littérature contemporaine (65 %) est publiée au format poche.

Le livre de poche peut se résumer ainsi : petite taille, petit prix, mais gros potentiel !

Si vous êtes tenté par ce type de format pour imprimer votre livre, consultez les différentes solutions d’impression proposées par Librinova.