Libertinae

de Chantal Gaudens

  4 Commentaires  

Libertinae

Drames, amours, combats, victoires : punch à savourer sur les bords de la rivière Sainte-Suzanne, à l'île Bourbon.

Dans cette colonie française, audace, persévérance et amour sont les seules armes de Mar ...

En lire plus

Drames, amours, combats, victoires : punch à savourer sur les bords de la rivière Sainte-Suzanne, à l'île Bourbon.

Dans cette colonie française, audace, persévérance et amour sont les seules armes de Marie-Louise. La vie et ses clins d'oeil lui permettront de réaliser son rêve de liberté.

Inspiré de faits établis, ce roman démontre la nécessité de s'indigner devant l'abject. Née bien après la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d'Olympe de Gouges, morte bien avant l'abolition de l'esclavage, Marie-Louise force le respect.

(−) Réduire

4 Commentaires

Publié par marion-morel-carrere : le 18/06/2019

Dès les premières lignes, l'auteur nous met l'eau à la bouche. Plonger dans l'histoire de mon île à travers une romance dont on doute de la liberté: quel bonheur! Détente et excitation semblent être les maitres mots d'une telle lecture... Je m'en vais assouvir ma soif. Bonne Lecture

Publié par edith-marie : le 04/10/2019

j'ai lu cet livre d'une seule traite , en un soir et une journée. L'histoire de Marie Louise une négresse et de son amant blanc est bouleversante, j'ai retrouvé dans ce livre toutes les histoires d'amour que nos arrières grands-parents de toutes origines ont pu vivre sur les propriétés. Cela me fait penser à mon arrière grand-mère paternel d'origine indienne qui avait eu des enfants avec le maître blanc de la propriété sur laquelle elle vivait dans l'est de l'île. De domestique elle était devenue sa femme légitime. Et puis, celle de mon arrière grand-mère maternelle, une femme d'origine africaine qui a eu des enfants illégitimes avec un très riche propriétaire blanc. Ces deux propriétaires avaient reconnus leurs enfants et leur avaient donné une bonne éducation.. Encore d'autres histoires à écrire. Chantal a su décrire élégamment avec beaucoup de finesse sans rentrer dans des rancoeurs une période de notre histoire occultée d'où sont nés plein de métis qui ont fait notre société réunionnaise. Je suis sûre que toutes nos histoires se rattachant à nos ancêtres se ressemblent plus ou moins et qu'il y avait des bons maîtres mais hélas, beaucoup de nos compatriotes n'ont retenu et ne retiennent que ce qui a été mal vécu. Cette histoire est un hymne à la liberté, de celle de Marie Louise qui s'est battue pour sa liberté et de celle de ses enfants, et aussi du combat de son époux pour conquérir sa propre liberté vis à vis d'un père qui niait sa relation avec Marie Louise, de celle de sa liberté de sa chérie (marie Louise) et des enfants qu'il a eu avec elle. Ce livre mérite d'avoir une place dans tous les collèges, lycées, bibliothèques et médiathèques de notre île.

Publié par valerie : le 28/10/2019

Marie-Louise, tu en imposes! Si nous cessions de parler de ces insulaires avec leur visage simiesque. L’auteure à travers son récit permet d’éveiller les consciences en faisant tomber dans l’oubli ces expressions. Il n’y a que le passé qui ne doit pas tomber dans l’oubli, on ne construit pas l’avenir en l’effaçant. « Libertinae « , alea jacta est.

Publié par christelle-pauwels : le 21/11/2019

L’auteur nous rappelle que le passé n’est pas à mettre dans les oubliettes. Qui l’est important pour notre futur. Vous allez adorer Marie-Louise, j’en suis certaine. Un roman, détournant et transportant nous est offert par l’auteur. Une Marie-Louise qui a un vrai caractère et qui va prendre son destin entre ses mains, malgré l’esclavage. Elle saura se montrer digne et forte. Une plume fluide et maîtrisée. Un écrit parfait pour une histoire touchante par son réalisme. Je vous conseille la lecture de ce roman qui à mes yeux est une vraie petite pépite. Je suis ravie d’avoir eu la chance de pouvoir découvrir ce style de romans qui me sort de mes sentiers habituels et qui m’a réellement conquise. Un gros coup de cœur pour Marie-Louise que je n’avais vraiment pas envie de quitter.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez nous sur les réseaux sociaux.