Bouches cousues

de Jean-Michel Audoual

  3 Commentaires  

Bouches cousues

Mickaëlla est une enfant mutique.  Sa mère n'a pas les mots non plus, pour exprimer sa souffrance.
Il faut dire qu'il y a Franck Pou, son père, avec ses mains pleines de veines, ses mâchoires crispées. Alors, tout peut exploser, à la moindre occasion. A n'importe quel moment.
Heureusement, grand ...

En lire plus

Mickaëlla est une enfant mutique.  Sa mère n'a pas les mots non plus, pour exprimer sa souffrance.
Il faut dire qu'il y a Franck Pou, son père, avec ses mains pleines de veines, ses mâchoires crispées. Alors, tout peut exploser, à la moindre occasion. A n'importe quel moment.
Heureusement, grand-père Michou, le gardien des mots et Blabla, le perroquet veillent au grain, avant le grand Tsunami.
Un jour, Mik finira par parler. Tous les mots lisseront leurs plumes, iront droit au but. Eux qui ont couvé leur colère pendant une décennie.

(−) Réduire

3 Commentaires

Publié par laure-balmigere : le 02/09/2019

Ce roman très émouvant nous immerge dans le bouleversant parcours d'une petite fille mutique. Il traite de sujets graves avec délicatesse, humour et poésie. J'ai beaucoup apprécié le style d'écriture. Chaque phrase courte, forte et puissante fait de ce livre mon coup de coeur pour cette rentrée.

Publié par maryline-blin : le 07/09/2019

Quand les maux privent de mots. Les personnages de « Bouches cousues » sont bouleversants : leurs émotions à fleur de peau et leurs voix intérieures à travers le regard d’ une petite fille happent et transpercent. Ce roman ancré dans l’actualité évoque avec puissance et sensibilité la violence conjugale et la place de l’enfant au sein de la famille. Une belle lecture en cette rentrée littéraire.

Publié par jennifer-brunner : le 08/09/2019

J'ai adoré ce livre plein d'émotions qui traite d'un thème actuel (les violences conjugales notamment) avec beaucoup de tendresse et de force. Je recommande ce livre !

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez nous sur les réseaux sociaux.