Le petit garçon qui voulait grandir

de Régis Granier

  8 Commentaires  

Le petit garçon qui voulait grandir

C’est l’histoire d’un petit garçon. Un tout petit garçon de sept ans, un peu solitaire depuis que ses parents ont mystérieusement disparu. Il vit seul chez sa grand-mère et tout va bien. Sauf que… la grand-mère a la mauvaise idée, un jour de marché, de faire un stupide AVC et d’être emmenée – sans pl ...

En lire plus

C’est l’histoire d’un petit garçon. Un tout petit garçon de sept ans, un peu solitaire depuis que ses parents ont mystérieusement disparu. Il vit seul chez sa grand-mère et tout va bien. Sauf que… la grand-mère a la mauvaise idée, un jour de marché, de faire un stupide AVC et d’être emmenée – sans plus de façon – vers une maison de retraite. Pris en charge par la gendarmerie, l’enfant se retrouve orienté vers un foyer. Il n’a que sept ans et va découvrir avec stupéfaction la vie collective avec sa promiscuité, sa brutalité, l’indifférence ou les gestes imbéciles des uns et des autres. Grâce à un éducateur un peu plus attentif que les autres, mais aussi avec l’appui de quelques bons copains, l’enfant va faire face et s’adapter. Malgré toutes ces difficultés ce petit garçon va continuer de grandir. La fin de l’histoire, un peu « conte de fées » vous surprendra.

Plus de 40 ans passés dans le milieu médico-social donnent à Régis Granier, éducateur spécialisé, le droit et les éléments pour décrire la vie quotidienne des foyers. « J’aime mon métier et je le pratique avec plaisir, je sais qu’en disant cela je deviens suspect. Pourtant c’est absolument vrai : le métier d’éducateur spécialisé est souvent passionnant ! » Ce modeste ouvrage est là pour témoigner quelques gestes simples, pratiqués avec spontanéité et sincérité, peuvent donner à un petit enfant l’envie de continuer à grandir malgré la rudesse de l’existence.

(−) Réduire
8 Commentaires

Publié par lyliane-miecaze : le 09/05/2020

Un très beau roman. Une très belle et émouvante histoire. Une écriture fluide et limpide donc une lecture aisée et agréabl. Ce récit m'a permis de "m'aérer le cerveau" en cette difficile période de confinement. Il ne manque rien à ce récit très prenant qui mériterait un prix à la rentrée littéraire et même d'être porté à l'écran. Une chose est sure et certaine je lirai avec plaisir le prochain roman de Régis GRANIER.

Publié par marc-van-gysel : le 12/05/2020

Sujet difficile, lecture agréable. On voit que l'auteur connaît son sujet, qui lui tient à coeur!

Publié par laurence-saint-hilary : le 19/05/2020

Une plongée dans le monde de l'éducation spécialisée racontée avec beaucoup d'humour et de lucidité. Un très beau moment de lecture !

Publié par marie-brisson : le 20/05/2020

Bonjour, Je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire, mais beaucoup d'amis m'en ont parlé en termes élogieux, aussi je craque pour le posséder et le lire. Je reviendrai vers vous pour vous donner mon avis complémentaire. Bien cordialement, Marie Brisson

Publié par marie-brisson : le 23/05/2020

Je vous avais dit que je reviendrai après l’avoir lu ; C’est chose faite. On retrouve dans ce livre toute la sensibilité de cet auteur et quelque fois même à fleur de peau. On sent le « vécu » et la sincérité de l’écriture qui retrace bien cette affection et l’empathie pour les autres. La recherche de l’intérêt général au détriment de la bêtise collective…. Un seul BRAVO !

Publié par jean-reynaud : le 06/06/2020

"Le petit garçon qui voulait grandir" ... et le grand éducateur - un peu naïf vis-à-vis des faiblesses, et des bassesses des adultes qui l'entourent - qui se remet en question à l'écoute de cet enfant. C'est par l'attention aux autres, en voyant en eux , comme le disent les croyants, une parcelle de Dieu, que l'on peut leur apporter l'amour dont ils ont souvent tant besoin : des petites choses quotidiennes, mais qui sont épanouissantes chez l'autre. Régis Granier, dans un style particulier et dépouillé, sa,s fioriture, renouvelle la grande tradition des "chiens perdus sans collier" de Gilbert Cesbron. Un livre simple à lire mais cependant fondamental, notamment pour les éducateurs. Jean Reynaud

Publié par pierre-biard-1 : le 01/07/2020

Enfin quelque chose qui sorte du commentaire de la carte postale. Essai a transformer avec un prochain roman. Pierre BIARD

Publié par jean-paul-damaggio : le 23/07/2020

Régis Granier l'a déjà démontré c'est un grand humaniste, un homme courageux et son style est à l'image du personnage. Chez lui rien de factice, de supericiel. Je souhaite à son nouveau roman tout le succès possible, un succès pouvant lui donner envie d'écrire et d'écrie encore. jean-paul damaggio

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.