Tu nous remercieras plus tard

Toute guérison sera considérée comme définitive

de Vincent Billerot

  3 Commentaires  

Tu nous remercieras plus tard

Je m’appelle Vincent. Cela arrive. Cela m’est arrivé. Une des plus belles choses qui soient tombées sur moi d’ailleurs.

C’est la réflexion que je me faisais alors que je rampais au bout de moi-même sur le carrelage glacé de ma salle de bains.

Vous me connaissez tous. Sur les forums, on m ...

En lire plus

Je m’appelle Vincent. Cela arrive. Cela m’est arrivé. Une des plus belles choses qui soient tombées sur moi d’ailleurs.

C’est la réflexion que je me faisais alors que je rampais au bout de moi-même sur le carrelage glacé de ma salle de bains.

Vous me connaissez tous. Sur les forums, on me surnomme « l’homme aux mille miracles ».

Vous pensez me connaître grâce à la vie de milliardaire débauché que je mène.

Grâce à toutes les guérisons inexpliquées qui jalonnent ma route. Peut-être m’avez-vous écrit, plein d’espoir, afin que je m’occupe de vous ?

Seulement j’ai mon lot de douleurs et de souffrances comme tout le monde.

J’ai deux parents comme vous tous. C’est eux que je remercierai plus tard. Ils font un peu partie de ce lot.

Mais pas que.

Je souffre d’un syndrome d’évitement. Une maladie psychiatrique assez rare où l’on choisit d’être seul par une peur terrible d’être rejeté par l’autre.

Une maladie qui me pousse à m’isoler du monde. À éviter toujours. Coûte que coûte.

À m’éviter.

Alors lorsque je regardais mon visage hagard dans le miroir embué, j’ai réalisé que sauver les autres ne me sauvait pas pour autant.

Pour me sauver, il me fallait écrire ce livre.

(−) Réduire
3 Commentaires

Publié par stephanie-pisani : le 18/10/2019

Que feriez vous à la place de l'auteur si vous aviez le pouvoir de guérir les hommes de leur maladie ? Selon lui vous ramperiez sur le sol glacé de votre salle de bains terrassé par un pouvoir bien trop grand pour un simple humain. Incapable de se soigner lui même, l'auteur décide enfin d’arrêter les miracles qu'il accompli pour sa propre survie. Malheureusement son père tombe malade.....Que va t'il se passer ? Une fin terriblement émouvante avec en filigrane la relation complexe qu'entretient l'auteur avec ses parents.

Publié par vincent-pouyet : le 02/11/2019

Voici peut-être la chose la plus brillante, la plus sincère, la plus déjantée et la plus touchante que j’ai tenue entre mes mains dernièrement. Humains compris. Ce livre Vincent Billerot l’a écrit avec ses tripes, ciselé au scalpel, imprimé à l’acide gastrique et coloré à la bétadine. Ce livre parle avant tout de maladie; la sienne, la vôtre , la mienne, celle du monde de la santé et celle du monde en général. Il parle de la mort; la sienne, la votre, la mienne, celle du monde de la santé et celle du monde en général. Et il parle de la vie. Surtout de la vie. De toutes les vies. Des plus belles aux plus laides. Des plus insipides aux plus incroyables. Mais surtout ce livre raconte des histoires. Celle de son auteur. La votre. La mienne. Celle du monde de la santé et celle du monde en général. Alors je ne vous demande pas comme moi de vous laisser emporter par l’histoire, de rire à ses vannes, de pleurer bêtement d’empathie, de vous surprendre à apprendre mille et une chose sur votre santé physique ou mentale, d’applaudir secrètement aux punchlines qui ponctuent le récit, de vous emerveiller des incroyables connaisances de l’auteur, ni même d’insulter jalousement son génie littéraire. Je vous demande juste de lire ce livre. Vous me remercierez plus tard.

Publié par danyl-mokhtari : le 28/11/2019

Un superbe livre, que dire.. rentrer si profondément dans l’intimité de l´auteur.. Comprendre, à presque visualiser la vie de ce si brillant individu. Un grand merci à vous Vincent si je puis me permettre de vous appeler ainsi. J’attends déjà une suite, un prochain volet.. tout ce que vous pourrez nous proposer à vrai dire.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.