André J. Escandell

Ma biographie

André Escandell, homme d’affaires à la retraite, profite de son temps libre pour écrire. Il a commencé par des récits autobiographiques, avant de s’essayer au thriller psychologique, avec Gégé des Halles, s'inspirant de son vécu dans les années soixante dans le ventre de Paris. Il revient aujourd'hui avec un nouveau roman à frissons, Elle surgit du néant, qui relate le cauchemar d'un couple qui avait tout pour être heureux, mais qui avait visé trop haut.

Mes publications

elle-surgit-du-neant

Elle surgit du néant

  de André J. Escandell

Comme son titre laisse à penser, il s'agit d'une ardente quadragénaire qui trompait son mari de notoriété publique. À son âge elle éprouvait tout d'un coup le besoin "d'exister". Elle voulait surgir du néant.

Quand Rémy et Alicia se lancent dans l’exploitation d’un complexe de loisirs au sud de Lyon, ils ne se doutent pas que leur mariage, et même leurs vies, voleront en éclats. Après avoir élevé leurs trois enfants, Alicia, la quarantaine ardente, s’épanouit derrière le bar, jouant de son charme auprès des clients. Mais à force de jouer avec les allumettes, on finit par se brûler…

Quant à l’affaire, elle n’est pas aussi florissante que prévu. Entre infidélités et règlements de compte, l’aventure tourne vite au cauchemar.

André J. Escandell nous embarque dans un thriller à rebondissements dont personne ne sort indemne.

JE DÉCOUVRE LE LIVRE


gege-des-halles-2

GéGé des Halles

  de André J. Escandell

L’histoire se déroule aux Halles de Paris, avant leur déménagement à Rungis. On y suit les aventures de Gilles, dit Gégé, un jeune provincial expédié à la capitale pour apprendre un métier au sein du commerce de la viande. Celui-ci s’adapte vite à sa nouvelle vie au sein de ce quartier entièrement dédié au marché nocturne, où il découvre le travail, l’amitié et l’amour. Il profite pleinement des charmes de la ville lumière, ainsi que de son succès auprès des femmes. Fiable et travailleur, le jeune homme a priori bien sous tous rapports, est apprécié dans le métier. Mais malheur à qui le contrarie : Gégé est psychologiquement fragile et connaît des pulsions de meurtre irrésistibles. Il comprend très vite l’utilité de l’incinérateur au sous-sol des pavillons de la viande, pour faire disparaître les victimes de sa folie. Lorsqu’en 1968 l’annonce du déménagement des Halles pour Rungis tombe tel un couperet, au désespoir de nombreux travailleurs et commerçants, Gilles élabore des plans de reconversion.

 Projetant de racheter un café, il propose à sa petite amie du moment, ainsi qu’à la mère de celle-ci, « la concierge du 18 », de s’associer à lui, pour offrir aux clients un peu de compagnie… Refusant de faire le tapin pour lui, elles déclinent sa proposition. Le père de Gégé décède alors et le jeune homme hérite de nombreux biens qui le mettent à l’abri du besoin.

JE DÉCOUVRE LE LIVRE

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.