Interview de Florentine Hennon – « J’écris pour transformer les gens en de magnifiques personnages de romans »

Aujourd’hui, Librinova vous emmène à la rencontre de Florentine Hennon, auteur du roman Mardi 7 août publié en mai 2015. Passionnée par les destins des personnes qui l’entourent et plus particulièrement des femmes, découvrez le portrait d’une auteur attachante, sensible et pleine de charme, à l’image de ses personnages …

 

Comment êtes-vous devenue auteur et depuis quand écrivez-vous ?

J’écris depuis toujours : journaux intimes, carnets de voyage, réflexions… Mais ce qui m’a toujours attirée par-dessus tout c’est d’inventer des histoires. Jouer avec la réalité, transformer un quotidien parfois tristounet ou douloureux en une épopée romanesque et vibrante. Égayer la vie en la détournant, la parant de ses plus beaux atouts. Transformer les gens en de magnifiques personnages de romans. Je le fais pour moi, pour alléger certains moments difficiles ou banals, pour que mes filles évoluent dans un monde magique, pour encourager des amis, séduire mon amour, faire rire, émouvoir…

 

Quel mot vous définit le mieux ?

Pétillante.

 

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

La vie des autres. Celle des femmes surtout. Je suis très émue chaque fois que j’observe les femmes qui m’entourent. Fragiles et fortes à la fois. Dévouées et rebelles. Midinettes et profondes. Je suis toujours touchée par leurs histoires, leurs blessures, leurs engagements, leurs petites joies, leurs grands bonheurs…

 

Mais surtout, ce qui m’impressionne et quelquefois me frustre, c’est que peu d’entre elles imaginent qu’elles sont de magnifiques inspiratrices. Elles pensent presque toutes qu’elles n’ont rien d’incroyable, rien qui mérite d’en faire des personnages de fictions. C’est pour ça que j’écris, pour rendre hommage à toutes ces héroïnes de roman qui s’ignorent !

 

Quand et comment vous est venue l’idée d’écrire Mardi 7 août ?

La quarantaine approchant, j’ai commencé à suffoquer. Il fallait que quelque chose sorte. Des débuts d’histoires, des nouvelles, des bribes de récits, j’en avais plein mes carnets, mais jamais rien d’abouti. Une expatriation en Italie, il y a 4 ans, m’a offert les deux choses qui me manquaient pour persévérer : du temps et de l’isolement.

 

Pouvez-vous me parler de votre expérience avec Librinova ?

En mai 2015, j’ai participé à un concours de nouvelles sur le site MonBestseller.com et j’ai eu la grande joie d’avoir la troisième place ! Laure et Charlotte faisaient partie du jury. C’est ainsi que j’ai entendu parler de Librinova. Vu le succès qu’avait eu mon roman sur MonBestSeller.com, j’ai décidé de sauter le pas et de faire confiance à Librinova pour commercialiser le livre en e-book et en papier !

 

Avez-vous un prochain livre ou projet en tête ?

Je viens de terminer un deuxième roman. Il s’agit en fait de 2 romans.

 

Le premier s’adresse aux adultes mais aussi aux ados. Il raconte les frustrations de Marie, une jeune fille de 13 ans dans les années 80 qui ne supporte pas sa vie de petite provinciale coincée au milieu de parents fades et sans surprise alors qu’elle rêve de rencontres fascinantes et de voyages…

 

Le deuxième roman fait suite au premier, mais il est réservé aux adultes (et tant pis si cela fait enrager les ados… Ça leur donnera une raison de plus de se rebeller). Il relate les difficultés d’Anne, la mère de Marie, qui après être tombée sur le journal de sa fille, réalise qu’elle est loin d’être la mère parfaite et heureuse qu’elle s’efforçait de jouer…

 

Portrait chinois

 

Si vous étiez un écrivain célèbre, vous seriez :

J’aimerais être un mélange de Didier van Cauweleart, Katherine Pancol, Éric Emmanuel Schmitt et Helen Fielding, la créatrice de Bridget Jones.

 

Si vous étiez le personnage d’un roman, vous y seriez :

Scarlett O’Hara

 

Si vous écriviez vos mémoires, le titre en serait :

L’accompagnante

 

Si vos livres étaient adaptés au cinéma, quel acteur voudriez-vous pour jouer le rôle ?

Vanessa PARADIS pour Lily, Ludivine SAGNIER pour Rose, Christa THERET pour Valentine à 20 ans. Jean Dujardin pour Julien, Romain DURIS pour Lucas, Guillaume CANET pour Marc… Waouh ! Le rêve absolu !!!!

 

Si vous organisiez un dîner exceptionnel, qui seraient vos invités idéaux ?

Je sèche… Je ne suis pas à l’aise avec l’idée de rencontrer mes modèles. Pour moi, une Icône doit rester une Icône… Mais pour l’exercice, je dirais Serge Gainsbourg, Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg. Je suis fan des trois et l’idée de les réunir pour un dîner de famille improbable me fait délirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !