Comment faire imprimer un livre ?

C’est l’ultime étape, la consécration, celle qui va donner vie à votre manuscrit. Mais si donner corps à un livre est la dernière étape qui voit les idées se formaliser matériellement, elle n’en est pas moins une phase redoutée et redoutable. En tant qu’auteur, vous pouvez vous tourner vers un imprimeur ou faire appel à un intermédiaire qui se chargera de toutes les formalités pour faire imprimer votre livre. Zoom sur les différentes options avec Librinova.

 

1. Confier l’impression de son livre à des professionnels

Écrire un livre est une aventure extraordinaire. C’est un long voyage, qui peut prendre plusieurs mois voire plusieurs années. Ultime étape du processus, l’impression est un domaine professionnel dont les tenants et les aboutissants peuvent nous échapper. Pour vous soulager lors de cette dernière étape qui va voir votre manuscrit prendre vie, vous pouvez confier l’impression à un intermédiaire. Le service d’impression de livres à la demande de Librinova vous permet par exemple d’obtenir un ou plusieurs exemplaires de votre livre en papier. L’imprimeur se voit ainsi confier une maquette de qualité professionnelle au format 140 x 216 mm. La maquette de votre livre comprend une page de copyright, un sommaire, des pages de titre et de faux titre et l’insertion de pages blanches. Concernant la couverture, ce service vous assure également la création d’une première et d’une quatrième de couverture. Le dos du livre est aussi créé afin d’obtenir une couverture « à plat ». Ce dernier contient le résumé, votre biographie, et le code barre si vous avez opté pour un service de commercialisation.

 

2. Imprimer son livre soi-même : où le faire imprimer ?

La première question, et pas des moindres, est à qui s’adresser pour faire imprimer son livre ?

 

Se rendre chez un imprimeur : pas forcément la meilleure solution

Avant toute chose, si vous décidez de vous charger vous-même de l’impression de votre livre, il est important de vous tourner vers un imprimeur spécialisé dans les livres. Sachez également que tous les imprimeurs n’accepteront pas forcément de vous imprimer. En effet certains ne prennent pas de client individuel et n’impriment que pour des grands tirages. Pour gagner du temps et éviter de mauvaises surprises, vous pouvez faire une demande par mail, par téléphone ou bien prendre rendez-vous pour être sûr que quelqu’un sera en mesure de vous répondre et vous éviter ainsi un déplacement inutile.

 

Imprimer sans bouger de chez soi

Lorsqu’on écrit son premier ouvrage et qu’on ne connaît pas le monde de l’édition, faire imprimer son livre peut paraître complexe, voire effrayant. Vers qui se tourner ? Combien ça coûte ? Vous pouvez parfaitement le faire faire sans bouger de chez vous. Aujourd’hui, avec l’envoi de votre manuscrit sous format numérique, vous pouvez gérer l’impression de votre livre à distance, en échangeant uniquement par mail ou par téléphone avec votre imprimeur.

 

3. Sous quelle forme envoyer son livre à l’imprimeur ?

De quels éléments doit disposer l’imprimeur, sous quelle forme et quel format ? Ces questions nécessitent d’être posées pour éviter les mauvaises surprises.

 

Choisir un logiciel

Si vous souhaitez avoir un rendu de qualité professionnelle, mieux vaut opter pour un logiciel professionnel. Vous serez ainsi en mesure de fournir à l’imprimeur une maquette qui répondra aux standards du genre. InDesign, QuarkXpress, ou encore PageMaker sont des logiciels qui vous permettront de réaliser des maquettes répondant aux exigences des imprimeurs.

 

Quel format choisir pour envoyer mon manuscrit ?

L’imprimeur vous demandera votre manuscrit sous format PDF. Il faudra également envoyer un PDF de couverture dite « à plat », c’est-à-dire avec la première, le dos et la quatrième de couverture. Elle devra correspondre aux normes et critères de l’édition et, surtout, au format de votre livre (dimensions et nombre de pages).

 

4. Définir les caractéristiques physiques de votre livre

Taille du livre, type de papier, matière de la couverture, style de reliure, etc. : les options sont nombreuses au moment de finaliser l’impression d’un ouvrage.

 

Quel format pour imprimer mon livre ?

Il existe différentes tailles de livre : les formats de poche, les grands formats, etc. Les formats les plus courants sont 15 x 21 cm et 16 x 24 cm. On compte aussi beaucoup de livres au format de poche : 11 x 18 cm. Si votre livre comporte beaucoup de pages, il est conseillé d’imprimer sur un grand format afin d’en diminuer l’épaisseur et de faciliter la prise en main.

 

Quel type de papier choisir ?

Vous pouvez aussi jouer sur la qualité du papier. Le papier blanc standard de 80 grammes est le plus courant, bien que le papier bouffant 80 grammes soit aussi très demandé. Le papier bouffant se distingue par son élégance grâce à sa teinte légèrement ocre. Il est conseillé pour les livres qui comportent peu de pages car il permet de donner de l’épaisseur.

 

Quelle couverture choisir ?

La couverture pourra être souple ou rigide, imprimée, voire pelliculée. Le pelliculage est une opération qui consiste à protéger la couverture par un film plastifié. Elle garantit une meilleure finition, et protège la couverture des salissures. Quant au design, vous pouvez créer votre propre couverture en la composant vous-même ou la faire réaliser par un professionnel. Concernant la reliure, l’option carré-collé est la plus courante et elle s’avère tout à fait adaptée pour les livres standards.

 

5. Faire imprimer un livre, combien ça coûte ?

Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte dans le devis de l’imprimeur.

 

Le nombre de tirage et le choix des matériaux

Plus le nombre d’exemplaires est important, plus le coût à l’unité diminue. Le nombre de pages entre aussi en compte, au même titre que le type de papier, le choix de la couleur ou du noir et blanc ou encore le type de reliures. Plus les matériaux seront qualitatifs, plus le coût augmentera.

 

Impression offset ou numérique ?

L’impression numérique permet d’imprimer sur papier à partir de données numériques (fichier PDF, Word, etc.). Cela permet une impression simple et très rapide en passant directement de l’ordinateur à l’imprimante. Lors d’une impression en offset en revanche, on passe par un cylindre recouvert d’une feuille de caoutchouc qui transfère alors l’encre sur le papier. Les encres utilisées en offset et en numérique sont également différentes, d’où des délais et des coûts de production différents. Lors d’une impression à la demande, par défaut il s’agit d’impression numérique. Le offset est une technique réservée aux professionnels de l’édition.

 

Pour aller plus loin :

Les bonnes résolutions de l’auteur autoédité en 2020 

S’organiser dans son écriture : et si vous testiez le bullet journal ? 

Pourquoi les lecteurs sont-ils séduits par l’autoédition ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition