Bracelets d'écume

de Bernard AGNES

  1 Commentaires  

Bracelets d'écume

Dieu que la guerre est belle !...
Un vieux baroudeur de l’information et une jeune journaliste, Lucile, tentent d’évoquer l’amour de Selim pour Marie. Un amour impossible : Selim est trop jeune. Elle est presque une femme, chrétienne et lui musulman… Qu’importe, Selim cherche un cadeau pour séduire Mar ...

En lire plus

Dieu que la guerre est belle !...
Un vieux baroudeur de l’information et une jeune journaliste, Lucile, tentent d’évoquer l’amour de Selim pour Marie. Un amour impossible : Selim est trop jeune. Elle est presque une femme, chrétienne et lui musulman… Qu’importe, Selim cherche un cadeau pour séduire Marie. Mais comment trouver l’argent dans cette ville en ruines, ravagée par la guerre ?
Les journalistes sélectionnent les séquences de leur reportage.
Y a-t-il des vérités bonnes à montrer et d’autres à scénariser ?
Lucile voudrait dire la poésie de ces enfants qui jouent à l’amour, à la guerre, parmi les ruines, qui se racontent des histoires dont ils sont tour à tour conteurs et acteurs. Le reportage transforme les témoins en personnages de fiction.
Marie rencontrera-t-elle l’amour dans cette ville dangereuse ?...

(−) Réduire
1 Commentaire

Publié par florian-allain : le 28/09/2020

Rencontré au salon du livre de Marseille, j’avais promis une chronique sur “Bracelet d’écume” à Bernard Agnès son auteur. Livre qu’il m’a gentiment offert afin de le faire gagner lors d’un des nombreux “Concours Livresque” sur ma page Facebook. Je tiens à le remercier encore une fois. Son livre, je dois l’avouer n’est pas du tout mon style favori car c’est un mélange entre roman d’amour et poésie et vous le savez je suis plus polars et thrillers. Mais voilà, être chroniqueur c’est lire de tout pour respecter le travail des auteurs et je m’en serait voulu de ne pas l’avoir fait. D’ailleurs, je ne suis pas mécontent puisque j’ai découvert une belle plume de Marseille qu’est Bernard Agnès. Je n’ai pas grand chose à dire étant donné que tout le long du livre et qui se lit très vite avec ses 131 pages, vous êtes plongés dans une histoire d’amour forte et puissante entre 2 jeunes adolescents qui se nomme Selim musulman puis Marie chrétienne dans un pays en plein conflit et qu’ils sont suivi par 2 journalistes en quête d’informations et la manière de le montrer au monde. L’auteur dans son prologue nous pose cette question “Que faut-il montrer et faut-il le montrer ? Être témoin et ne rien dire, c’est être complice ? Montrer, c’est justifier les atrocités ? En fait il n’existe que ce qui est montré sur les écrans »… Sans vous spoiler, je vous invite à le découvrir en le lisant, puis surtout pour savoir si Marie trouvera l’amour dans cette ville dangereuse. Enfin petite mention aussi à la couverture et sa photo. Comme vous le savez, en plus de son résumé, je choisi mes lectures en fonction de sa couverture. Et pour ce dernier, l’auteur lors d’un échange que nous avons eu après le salon m’a dit que c’était sa petit-fille qui gambadait sur une plage du Portugal et je trouve que c’est une magnifique photographie ! Je tenais à le dire. Si vous souhaitez le lire et avoir les réponses aux questions posées, vous pouvez vous procurer ce livre en auto-édition chez Librinova ! Bonne lecture et merci à toi Bernard.

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez-nous sur les réseaux sociaux.