Schoolblock


De Max STEEN

2040. Endeuillé par la mort de sa fiancée dans l'explosion criminelle du lycée de Savannah où ils exerçaient tous deux, Holden Openbook, jeune professeur de français américain, obtient un poste à Meaux. Le calvaire qu'il va y endurer le fait hélas vite déchanter. Il saisit  alors l'occasion qui lui est offerte de quitter une France en crise et de regagner son Sud natal. Sa candidature y a en effet été retenue pour inaugurer à Charleston le projet expérimental du "schoolblock", un lycée-forteresse high-tech garantissant le complet anonymat de ses enseignants (les "teaXers) et la docilité contrainte de leur auditoire (les "puprils"). Mais une rencontre fortuite dans la baie, un jour de  tempête, le conduit à s'éprendre en secret de sa meilleure élève, Wanna Lurne, étrange métisse de 18 ans.
Prendra-t-il le risque de se démasquer et de fuir avec elle vers Monument Valley ?


Création et graphisme de couverture: Raphaël Stintzy et Thierry Labeyrie-Cabanne.
Télécharger un extrait
Livre numérique
4,99€
Publié le : 03/11/2017
ISBN : 9791026213505
Langue : Français
Formats : PDF - EPub - MobiPocket
Livre papier
18,90€
Publié le : 03/11/2017
ISBN : 9791026216612
Langue : Français
Formats : Broché - 140x216
Pages : 486

Max STEEN


Né à Strasbourg, Max STEEN est professeur de français, titulaire d'un diplôme de Communication Audio-Visuelle et d'un doctorat ès lettres. Egalement critique de cinéma (accrédité par la Fédération Nationale de la Presse Française), il écrit pour un magazine culturel franco-allemand (depuis 1997) et un site dédié au 7e ART. Il a par ailleurs animé une vingtaine de "conversations littéraires" avec des personnalités illustres (parmi lesquelles Toni Morrison, René de Obaldia, Eric-Emmanuel Schmitt, Gilles Jacob, Nana Mouskouri, Edouard Molinaro ou Francis Veber) dans une grande librairie de province. Marié aux Etats-Unis, un enfant.

Elu « coup de cœur » sur le site monBestSeller.com, Schoolblock lui valut de figurer au nombre des 9 finalistes du Prix Concours de l’Auteur Indépendant 2016. »