Le vent des Lumières

de Lynda Guillemaud

  2 Commentaires  

Le vent des Lumières

Bretagne, 1778. Pour échapper à la vie monotone que sa mère lui destine, une jeune aristocrate s'enfuit, déguisée en garçon, à bord d'un bateau de commerce, alors que la France vient de s'engager dans la guerre d'indépendance américaine. ...

En lire plus

Bretagne, 1778. Pour échapper à la vie monotone que sa mère lui destine, une jeune aristocrate s'enfuit, déguisée en garçon, à bord d'un bateau de commerce, alors que la France vient de s'engager dans la guerre d'indépendance américaine. Sa rencontre avec le duc de Flogeac, riche armateur bordelais qui s'éprend d'elle, va changer sa vie.

De Lorient à Versailles, en passant par Saint-Domingue et Bordeaux, Eléonore va côtoyer Louis XVI et Beaumarchais, rencontrer Condorcet, Olympe de Gouges, Calonne, Vergennes, La Fayette...

Elle devra lutter, parfois contre elle-même, pour garder son indépendance dans un siècle où les femmes n'ont pas encore droit de cité, alors que les dernières lueurs du siècle des Lumières annoncent la Révolution française.

Laissez-vous emporter avec Eléonore par le Vent des Lumières !

Ce roman a remporté le premier prix du concours Draftquest-Librinova en 2014.
 

(−) Réduire

2 Commentaires

Publié par domini : le 29/09/2015

Roman fabuleux qui nous plonge au coeur de la période pré-révolutionnaire. Le rythme est époustouflant, les personnages bien campés, l'intrigue parfaite, une écriture riche et fluide. Je l'ai lu d'une traite. N'ayez aucune hésitation, vous passerez vraiment un très chouette moment!

Publié par corinne1 : le 22/06/2016

Un véritable roman historique avec tous les ingrédients du genre: une héroïne fictive et énergique qui rencontre des personnages historiques réels et qui se trouve au coeur de la période troublée qui précède la Révolution. Quel bonheur de rencontrer de près Beaumarchais, Diderot, Condorcet, Louis XVI et Marie-Antoinette, d'assister aux essais des frères Montgolfier etc. ! Quand on finit le livre, on a vraiment l'impression d'avoir vécu au XVIIIe siècle. Mais ce que j'ai le plus aimé, c'est le travestissement de l'héroïne en homme, qui permet des rebondissements sentimentaux très agréables. On retrouve là le charme des comédies shakespeariennes (je pense à la Viola de La Nuit des rois) ou le charme de la Mademoiselle de Maupin de Gautier. Le procédé semble invraisemblable a priori et pourtant on y croit à fond et il prouve qu'au XVIIIe siècle, seul un homme peut oser ce que fait cette femme (du commerce maritime en particulier). Il nous donne donc une idée rassurante, pour nous autres femmes, de l'avancée de nos droits. Bravo à l'auteur, qui a dû travailler autant que les auteurs des grands romans historiques du XIXe siècle pour nous offrir ce superbe récit, qui ne peut que susciter chez le lecteur le vent de... l'enthousiasme !

Logo étoile

Tout sur
l’auto-édition

Ne perdez aucune miette d’information :
inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle !