Compostelle - Via de la Plata

de Claude Bernier

  0 Commentaires  

Compostelle - Via de la Plata

Le tracé de ce chemin suit en majeure partie celui de la Voie romaine qui partait du port de Cadix au sud de l’Espagne et montait jusqu’à la ville d’Astorga au nord du pays. Cette voie reliait quatre grandes villes de l’ancien Empire romain : Italica, Merida, Caparra et Astorga. Cette route essentiel ...

En lire plus

Le tracé de ce chemin suit en majeure partie celui de la Voie romaine qui partait du port de Cadix au sud de l’Espagne et montait jusqu’à la ville d’Astorga au nord du pays. Cette voie reliait quatre grandes villes de l’ancien Empire romain : Italica, Merida, Caparra et Astorga. Cette route essentielle pour le commerce était alors considérée comme l’épine dorsale de la vieille Castille.

Tout au long de cette voie romaine, l’histoire occupe une place de choix. Parcourue par les éléphants d’Hannibal, les hordes barbares venues d’Afrique et surtout par les Arabes qui firent la conquête de l’Espagne, ce chemin a connu un passé exceptionnel.

Partis très tôt de Séville, au mois de mars, Roger Thomas, mon ami belge, et moi-même, nous avons connu une période très pluvieuse. Ce qui a rendu notre chemin difficile.

De plus, à l’époque, l’absence de gîte pour les pèlerins et le balisage nettement déficient ont aggravé notre situation. Aujourd’hui, ces deux aspects ayant été améliorés, La Via de la Plata est devenue un des plus beaux chemins de Compostelle, grâce à son passé historique et un tracé rectiligne sans dénivelé qui exige peu de la part du pèlerin qui entreprend cette randonnée de 1 000 kilomètres.

Suivez le récit de nos péripéties au cours de cette randonnée.

(−) Réduire

0 Commentaire

Logo étoile

Pour tout savoir de l'activité de Librinova,
suivez nous sur les réseaux sociaux.